avril 19, 2016 0 Commentaires Luness

Huiles essentielles : guide pratique pour débuter

Les huiles essentielles ont le vent en poupe ! On les voit partout, en pharmacie, magasins spécialisés mais aussi dans notre entourage où les adeptes sont de plus en plus nombreux. Du coup, difficile de résister et de ne pas s’y mettre. Après tout pourquoi ne pas se laisser tenter par les bienfaits d’un diffuseur ou de profiter des vertus énergisantes des huiles à la sortie de l’hiver ?

Seulement voilà par où commencer ? Quelles huiles choisir pour débuter ?

Pas de panique, on s’est tous posé les mêmes questions au début avec une légère appréhension, comme avant un rendez-vous galant.

Entre le pin sylvetre, la verveine exotique ou le tea tree, il existe un florilège d’huiles essentielles, avec des noms, certes séduisant mais qui ne nous aide pas dans notre choix.

Pour démarrer, il vaut mieux choisir des huiles essentielles au parfum doux, qui vous apaisent : l’orange douce ou encore la lavande sont des valeurs sûres. Vous pouvez également vous diriger vers l’eucalyptus ou la menthe poivrée, des basiques idéaux pour leurs vertus purifiante et tonifiante en ce début de printemps. La clé est de s’orienter vers un parfum qui vous plait, alors faite confiance à votre nez !

Comment bien choisir son huile essentielle ?

Au-delà du parfum, la première question à se poser pour choisir son huile : quel est l’effet recherché ?

Si vous cherchez plutôt à vous détendre, la lavande, la bergamote et l’orange douce sont vos alliés. Leurs vertus relaxantes vous aideront à évacuer le stress d’une journée trop dense et à trouver plus facilement le sommeil. Pour chasser les insectes, l’huile essentielle de géranium et de citronnelle vous garantiront une protection efficace même contre les moustiques les plus agressifs.

Une fois que vous avez défini votre besoin, prêtez attention à l’intitulé exact de l’huile essentielle qui détermine ses propriétés. Par exemple l’eucalyptus globulus s’utilise en diffusion et à des propriétés respiratoires, tandis que son cousin l’eucalyptus citriodora est réservé à une application cutanée et a des vertus anti-inflammatoires. Le secret pour ne pas se tromper est donc simple : se fier aux propriétés mentionnées sur chaque étiquette du flacon d’huile essentielle.

Comment bien diffuser les huiles essentielles ?

Il est primordial de diffuser les huiles essentielles à froid, car la chaleur et la combustion de l’huile modifient sa formule chimique et altèrent ses vertus bienfaisantes. On s’orientera donc vers une diffusion par nébulisation, un mot savant désignant une catégorie de diffuseur, ou vers une diffusion en brume qui emporte dans l’air les molécules d’huiles essentielles.

Et en application cutanée ?

Certaines huiles peuvent être appliquées sur la peau, mais avec précaution. Les huiles essentielles sont des concentrés très actifs, il est donc important de respecter les doses à la goutte près !

La première étape avant toute application est de diluer l’huile essentielle dans une huile végétale (amande douce, olive, argan, coco…) :

-          En massage ou en friction : 50 gouttes pour 50ml d’huile végétale

-          Pour le visage : 15 gouttes pour 50ml d’huile végétale

 

Une fois votre mélange réalisé, effectuez un test cutané dans le pli du coude, pour vérifier qu’il n’y ait pas de réaction de votre peau. En effet certaines huiles peuvent se révéler irritantes.

Vous voilà maintenant prêt(e) à profiter de bienfaits d’un massage aux huiles essentielles ! Petite astuce, vous pouvez également les utiliser en inhalation ou dans votre bain, mais là encore avec quelques précautions d’emploi.

Côté inhalation, il vous suffit de verser 10 gouttes d’huiles essentielles dans de l’eau chaude, puis inhaler pendant 5 min. Du fait de leur concentration, veillez à ne pas dépassez ce temps d’inhalation.

Dans le bain, la phase de dilution est primordiale, car pure les huiles pourraient provoquer des irritations. Vous pouvez par exemple les diluer dans du lait ou encore du miel (aux vertus nourrissantes et adoucissantes) à raison de 100 gouttes pour 50ml de diluant.

Les huiles essentielles dans la cuisine

Peut-on utiliser des huiles essentielles pour cuisiner ? Eh bien oui ! Elles ont aussi leur place dans nos assiettes, permettant de réaliser des nombreuses créations et d’enchanter vos papilles. Là encore attention au dosage pour les gourmands car une goutte de trop peut vraiment tout gâcher.

Pour choisir son huile, on fait une fois de plus confiance à nos sens et surtout à notre goût ! Une goutte d’huile essentielle de basilic relèvera vos salades d’été tandis que le citron ou l’orange se marieront parfaitement à une salade de fruit. Bref les recettes ne manquent pas, vous pouvez donc laissez libre cours à votre créativité !

A vous de jouer

Diffusion, massage, cuisine, vous voilà maintenant prêt à naviguer dans le monde parfumé des huiles essentielles !

Téléchargez le guide des Huiles Essentielles

Articles associés

Déposer un commentaire

* Nom:
* E-mail: (Non publié)
* Commentaire :
Code de sécurité